Communication écrite ou orale?

conversationUne communication implicante et fructueuse se fait elle plutôt à  l’écrit ou à  l’oral. C’est la question que l’on peut se poser après deux articles parus chez Kathy Sierra. A priori dissonnants ils traduisent des logiques différentes et montrent que les deux voies, écrite ou orale, ont leur utilité suivant le contexte et l’objectif que l’on se fixe.

Dans le premier, basé sur des études médicales,on apprend que le face à  face reste beaucoup plus efficace que l’écrit. D’où la question: “on mail, on blogue, on wikite (ça se dit ça?)”, aurions nous tort? En fait pas tout à  fait. D’une part cela confirme l’importance du non verbal dans une conversation. D’autre part ce qui compte est davantage la réactivité. La preuve, à  défaut de présence physique, l’article valorise le tchat vidéo. Ce qui favorise une bonne communication est donc la réactivité (conversation synchrone) et le visuel (non verbal).

Bizarrement on tend à  promouvoir des solutions écrites et donc asynchrones dans les entreprises. Faisons nous fausse route? Non car tout est question d’objectif et ces solutions ont pour vocation d’aller au delà  de la communication pour organiser la coopération, la co-construction et ainsi mobiliser l’intelligence collective de l’entreprise. Le caractère asynchrone est donc dans un cas gage de valeur ajoutée. Et puisque l’on parle de capitaliser dans la co-construction, ce qui impose une prise de parole réfléchie, cela me permet de faire le lien avec un second article de la même Kathy Sierra.

On y apprend pourquoi dans une discussion, celui qui l’emporte n’est pas forcément celui qui a raison, qui est capable d’apporter la meilleure solution, mais celui qui parle le plus vite. Prendre une décision sur le fondement de telles conversations ne permet pas d’avoir une vision précise vu que l’impression finale sera défavorable à  celui qui n’aura pu convenablement s’exprimer.

C’est là  l’intérêt des plateformes de dialogue collaboratif internes de type blog ou wiki. La communication étant asynchrone, chacun peut prendre le temps de formuler ses idées afin qu’elles soient prises en compte. Avec un dialogue synchrone on aurait réduit la place de la personne la plus pertinente dès lors qu’elle n’aurait pas été la plus prompte à  s’exprimer.

Alors oral ou écrit? Asynchrone ou synchrone? Tout dépend de savoir s’il s’agit de passer un message ou de capitaliser sur une refléxion collective afin de co-construire.

 
  • http://www.alone1.fr.gd ouchchane

    merci

  • Dark_girl20

    j besoin de la du00e9finition exact de la communication et des formes si klk un peurt m’aider envois sa sur mon mail dark_girl20@hotmail.fr merci infiniment

  • Celine Khoury

    Aide et conseil en communication écrite

    http://www.rollinpen.com