image-12.pngDix jour sans aucune note : record battu en deux ans et demi de blogs. Beaucoup de choses en préparation, peu de temps, et un déménagement en cours en sont la raison mais vous ne perdez rien pour attendre.

En attendant je prend deux minutes pour vous faire part d’une initiative fort intéressante : j’étais invité hier par Angie . Partant du principe que les outils du web 2.0 allaient largement impacter à  l’avenir et la manière dont une entreprise de communication allait travailler avec ses clients et de manière générale la manière dont l’information allait circuler dans et hors l’entreprise, ils ont décidé de faire réfléchir leurs équipes sur la question.

Un séminaire interne donc où après une journée dédiée à  de multiples intervenants qui ont sensibilisé les troupes sur la question, ils doivent être aujourd’hui en train de brainstormer sur tout ce que cela peut signifier demain pour Angie, en interne comme en externe, afin que toutes les nouveautés que cela peut induire devienne des sources d’opportunités. Au programme donc : Jean-Michel Billaut, Versac, moi-même, Benoit Thieulin, Joà«l Ronez et Fred Cavazza. Beau plateau non ?

Pour ma part j’ai beaucoup apprécié le contexte de ces échanges et la pertinence des questions des participants qui, a mon sens, se pose vraiment les bonnes questions. Mention « très bien » également pour la démarche : on associe les collaborateurs et plutôt que leur dire « on va faire ça », on les sensibilise on leur fait rencontrer des « experts », et ensuite on les laisse découvrir leurs besoins, les usages qu’ils imaginent, le potentiel pour eux et leurs clients. Ni peur de la nouveauté ni béatitude inconsciente, simplement la volonté de comprendre ensemble avant de faire. Une démarche que je conseille finalement à  toute entreprise désireuse d’embrasser les enjeux de son temps : se donner une vision périphérique, réfléchir collectivement au calme et construire ensemble afin de faire de la nouveauté un atout plutôt qu’une peur, et ne pas faire pour faire mais pour répondre à  un besoin en comprenant le champ des possibles.

Dommage que j’aie du filer en coup de vent…les échanges étaient vraiment forts sympathiques. Merci à  Eric Camel pour l’initiative et à  toute son équipe pour l’accueil. Et cela fait toujours plaisir de mettre enfin des visages sur certains de mes commentateurs et rencontrer mes lecteurs dans le monde réel.

En plus de leur blog « traditionnels », ils en ont créé un second afin de rendre compte en live de leurs découvertes et de leurs impressions : à  lire de toute urgence ici.