Cela fait quelques temps que je n’avais pas abordé la question du « web 2.0 » hors de l’entreprise. Si les logiques ne sont pas toujours les mêmes que dans le cadre d’une utilisation interne, certains aspects sont communs. Notamment celui lié à  la crainte de perdre le contrôle, de se retrouver dans un monde qu’on ne maîtrise pas. Avec un point commun : devant un phénomène inéluctable soit on se protège et on s’isole soit on le transforme en opportunité. Et ce d’autant plus qu’il s’agit d’information, vecteur à  la fois de valeur et de réputation, et que l’entreprise étant de plus en plus poreuse, ce qui circule dehors est toujours amené à  impacter ce qui se passe dedans. Encore une fois, on s’en sert ou on subit.

Tout cela pour vous signaler cette présentation issue de cet intéressant billet. En plus, autre bonne nouvelle, cela vient d’IDRH, preuve que les acteurs « traditionnels » s’intéressent à  ce qui n’est donc plus de l’émergent mais une réalité avec laquelle il va falloir composer. Et plus les entreprises auront de partenaires aptes à  les accompagner mieux ce sera.

[kml_flashembed movie="http://static.slideshare.net/swf/ssplayer2.swf?doc=image-de-lentreprise-sur-internet-1200309526488854-2" width="425" height="355" wmode="transparent" /]