Enième mise à  jour d’une série dont j’avais déjà  publié les épisodes précédents. Cela se passe de commentaire et on ne s’en lasse pas. (Trouvé grâce à  Luis Suarez).

Je reste toujours curieux de savoir ce que ce type de vidéo inspire à  des gens « normaux ».

Un dernier point. Luis met en avant un des passages de la vidéo et en ressort le terme « socialnomics ». Un terme qui me semble très pertinent pour décrire le contexte tant économique de sociétal dans lequel nous sommes. Un remplaçant de choix pour le flétri et vide de sens « 2.0 » ?

 
  • Denis

    Dommage qu’Erik Qualman, l’auteur de cette vidéo, ait déposé le mot socialnomics à  l’USPTO. C’est une pratique qui contraste avec le contenu même de cette vidéo, aux antipodes de l’esprit « social media ».

    Il faudrait écrire socialnomics (TM)…

    • Que dire…. pfffff. Les vieux réflexes ont la vie dure. Maintenant il faut voir comment il gère ça : on peut également déposer quelque chose non pas pour encaisser des royalties mais pour empêcher des utilisations « déviantes » du terme voire sa réutilisation pour de mauvaises raisons.

      Attendons de voir…

  • Laurent Bervas

    Je pense que tout a été dit sur cette révolution. Il faut maintenant la faire, il y a une monde à  (re)contruire, parce que celui dans lequel on vit (on va l’appeler le 1.0) il prend l’eau de partout ?

    • Je te suis là  dessus. J’avais trouvé Hamel pessimiste lorsqu’il écrivait dans « the future of management » que seules quelques rares entreprises allaient prendre et réussir le virage, question d’ADN. Et que pour les autres il faudrait attendre d’être au pied du mur, et que pour ces dernières seule une douleur intense les fera bouger. Finalement….

      PS : d’ailleurs je reste toujours amusé de la traduction française du bouquin de Hamel : The future of management devient « La fin du management » en français. D’accord c’est pour une question de droits, la traduction littérale ayant déjà  été déposée pour un autre ouvrage. Il n’empêche que ça fait réfléchir.

  • chrisreunion

    Don Tapscott et Anthony D Williams parlent de cette révolution dans leur ouvrage de Wikinomics (how mass collaboration changes everything).. je trouve le terme plutôt bien choisi.

    • Oui…à  l’époque j’avais trouvé le terme « wikinomics » plutot « confusant » même si Tapscott explicait clairement la logique qui venait derrière, qui n’avait rien à  voir avec l’outil du même nom (ou qui était en tout cas plus large).

      Je reconnais que je suis plutôt fan de « socialnomics ».

  • simon

    j’ai bien envie de voir cette video, mais malheureusement je suis en Chine pour quelque temps ( ou fb, twitter, picasa, youtube, etc sont bloques depuis debut juillet)… je n’ai acces qu’a un proxy en ligne qui me permet habituellement de me connecter a fb, youtube, etc..mais pas a cette video..
    un autre lien peut-etre ?
    c’est seulement maintenant que je m’en rend compte de la chance que nous, ‘westerners’, avons de pouvoir acceder librement a toutes les ressources et de pouvoir dire ce qu’on pense, savourez-la )