Cécile Demailly a eu la gentillesse de me faire parvenir il y a quelques jours le rapport qu’elle a réalisé sur l’état des lieux en matière d’entreprise 2.0 et que vous pouvez vous procurer ici. Il repose sur les réponses de membres d’une cinquantaine de grandes organisations, souvent internationales, et le fait que 48% des répondants soient français donne une représentation à  mon avis fort intéressante du double contexte « entreprise globale / culture locale » qui rend la matière unique et peu adaptée aux généralisations.

Je ne vais pas rentrer dans les détails et les conclusions afin de préserver intact l’intérêt du document, mais voici tout de même quelques réflexions en passant.

– les chiffres me semblent correspondre à  la réalité, ce qui est déjà  un bon départ.

– le rapport évoque des sujets sur lesquels tout le monde n’est pas forcément à  l’aise. Je pense notamment au ROI, au leadership aléatoire, à  l’écart qui peut exister entre les attentes des entreprises et ce qu’attendent vraiment les collaborateurs. Et les conclusions sont saines, pas de biais douteux ici.

– Des axes d’analyses parfois nouveaux mais toujours intéressants : contexte B2B ou B2C par exemple…

– C’est plutôt en phase avec la manière dont je vois les choses, notamment du coté salarié. J’ai quelques articles en cours sur le sujet mais effectivement, en tout cas dans notre contexte local, l’autonomie, même offerte, ne se diffuse pas par les bons sentiments…au contraire, ses bénéficiaires mêmes demandent définition, encadrement et sens.

– Une intéressante analyse des phases maturité avec, là  encore, un focus intéressant (et que je trouve trop rare) sur le collaborateur, sur le « quel sens ça a, quels sont mes enjeux, mes besoins » plutôt que le « mais comment leur faire adopter ce machin ». Ce qui nous rappelle une fois encore que faire le bonheur des gens malgré eux ou réaliser nos rêves à  travers les autres n’est ni efficace ni même souhaitable.

Ensuite il y a quelques points sur lesquels j’aimerai bien creuser l’analyse. Je dois voir l’auteur dans quelques jours…cela sera l’occasion rêvée.

Bonne lecture !