J’ai souvent trouvé qu’il manquait quelque chose à  de nombreuses conférences sur l’entreprise 2.0 ou le social business. On y adresse les sujets stratégiques, on montre des cas d’une certaine envergure mais il reste un petit manque : les préoccupations très basiques et terre à  terre du chef de projet, de celui qui essaie de mettre le pied à  l’étrier. Pas question de philosophie ou de grandes théories, ni même cas cas impressionnants mais des repères très basiques, des retours d’expérience très contextualisés.

J’ai enfin trouvé une pépite de ce genre à  IBM Connect. Une session de fin d’après midi (de celles où on arrive souvent avec les jambes lourdes et les idées encombrées, où notre attention à  la plus tendance à  s’évader) qui non seulement a fait salle comble mais a provoqué un commentaire unanime de la salle. « C’est ce que je voulais », « il faudrait faire la même chose chez les clients », « je me suis senti très impliqué » etc. Une session non conventionnelle, hors format, qui a donc été un franc succès.

Les protagonistes : Luis Surez, Luis Benitez, Louis Richardson.

Le mode opératoire : durant les semaines qui ont précédé la conférence voire pendant la session, les participants ont soumis leurs questions par twitter, sur internet, voire par post it le jour même. Les trois joyeux drilles les ont ensuite compilé par thème et les ont traité en live sur scène, dans un format relativement nouveau.

Le format : pour chacune des questions chaque protagoniste avait une minute pour répondre chacun son tour. 3 minutes et 3 points de vue par question. Chronomètre à  l’appui et « buzzer » pour couper la parole à  celui qui dépassait. En termes d’habillage, cela rappelle une célèbre émission sportive d’ESPN et un format un peu copié sur certaines chaines sportives spécialisées en France. D’ailleurs les trois animateurs avaient bien fait les choses avec un habillage visuel de leurs slides qui faisait très « show télé ».

L’impression  : tonique, rapide, parfois décalé, l’objectif a été atteint. Des réponses à  des questions pratico-pratiques, directes, sans bla-bla ni temps mort. En une heure les participants ont ainsi eu un maximum de contenu, les réponses à  leurs questions, le tout dans un format très engageant et vivant qui a capté l’attention de la salle à  un tel point que personne n’a vu le temps passer. Un format totalement inhabituel, quasiment une « session pirate », mais un vrai succès.

Malheureusement aucun enregistrement vidéo n’est disponible. La bonne nouvelle est que nos trois compères ont fait en enregistrement audio qu’ils ont couplé avec leurs slides, ce qui est mieux que rien. (Et qui permet d’apprécier le travail fait sur l’habillage de la session….)

Un format que je suis impatient de revoir sur d’autres événements.

 

PS : j’ai même entendu quelqu’un suggérer dans la salle que ce serait également un très bon format pour les soutenances et le choix des prestataires. Pourquoi pas 🙂

 
  • Anthony Poncier

    Back to basics. Une espèce de 101 questions sur les RSE live 😉