La fonction RH un rôle clé à jouer dans la transformation digitale à condition qu’elle sache réinventer sa proposition de valeur. Mais aujourd’hui c’est un métier qui ne sait pas encore trop sur quel pied danser. Entre ceux qui ont compris le réel risque de déclassement mais ne savent pas par où prendre le sujet, ceux qui ont compris qu’ils peuvent agir dans telle ou telle direction mais n’arrivent pas à trouver le place dans un projet préempté par l’informatique, le marketing et d’éventuels Chief Digital Officers, on voit bien que le champ des possible est gigantesque à condition de savoir se repositionner et voir son métier avec un œil nouveau.

Cela fait maintenant 4 ans que j’assiste régulièrement à HR Tech Europe, une conférence qui comme son nom ne l’indique parle au moins autant de la réinvention du métier RH et de la transformation de son paradigme que de technologie. Car si la technologie avance à vitesse grand V elle n’est pas d’une grande utilité quand on regarde le sujet avec un regard ancien.

Chance pour les parisiens, HR Tech quitte cette année Amsterdam où la conférence était installée cette année, prend de l’ampleur et devient le  HR Tech World Congress…à Paris. Elle se déroulera les 27 et 28 octobre prochains, accueillera plus de 5 000 participants et j’y serai bien entendu avec la « blog squad » de l’événement pour rendre compte des dernières tendances.

Si vous voulez de la technologie vous la trouverez à HR Tech World Congress mais, plus que tout, si vous voulez de la vision et des retours d’expérience concrets de grandes entreprises, vous en aurez plus que vous ne l’espérez.

Le programme est trop riche pour que je le détaille mais voici les sujets que je vais garder dans mon radar et que je me suggère à votre attention si vous vous rendez à l’événement :

• Dès le premier jour Yves Morieux du BCG nous parlera du management de la complexité dans les organisations. Pour l’avoir déjà vu à maintes reprises je ne peux que vous conseiller son discours qui trouve toute sa pertinence dans le contexte de digitalisation des organisations et dont l’impact RH est majeur. Je publierai d’ailleurs ici prochainement une critique de son livre.

• Le « keynote speaker » de la session de fermeture est encore « une surprise ». L’an dernier nous avons eu Gary Hamel et je ne doute pas qu’on ait quelqu’un du même niveau cette année.

• Tout aussi visionnaire et inspirant, Richard Branson sera également sur scène. En espérant qu’il nous parle de symétrie des attentions et de l‘importance de commencer à bien s’occuper des collaborateurs pour que eux s’occupent des clients

• Autres sujets en vrac : l’irruption des datas dans les RH, la nécessaire réinvention de la learning expérience, l’utilisation des méthodes inspirées de la publicité pour attirer les talents, l’expérience de recrutement, l’engagement des collaborateurs, et parmi les « breakout sessions » celle sur la « social enterprise » et celle sur le « learning ».

Un programme chargé et centré sur ce qui me semble essentiel aujourd’hui : l’expérience employé, réinventer la manière dont on apprend, objectiver les décisions par les données et remettre à plat la gestion de la marque employeur.

Il reste encore quelques places pour les retardataires et, de mon expérience, je peux vous dire que s’il y a une conférence RH à laquelle assister en Europe c’est bien celle-ci. Et si vous y allez n’hésitez pas à me faire signe pour qu’on échange autour d’un café !