Si je devais illustrer le sujet RH/Digital sur une matrice je choisirai les deux axes suivants :

  • Maturité des personnes : il y a un fossé énorme entre ceux qui ont commencé à s’approprier le sujet dans les années 2004-2007, à l’époque où on parlait de RH et Management 2.0 et ceux qui n’y viennent que maintenant parce qu’il n’y a pas moyen de faire autrement ou parce qu’on enfin trouvé utile de leur allouer les ressources nécessaires pour faire des choses. Un écart qui se comble vite mais un écart réél.
  • Poids de la technologie dans la vision : il y a ceux qui réinventent les pratiques et ne font arriver la technologie qu’ensuite et ceux qui partent de la technologie pour construire les cas d’usages.

Là dedans la population qui a le plus grand potentiel est celle de ceux qui démarrent sur le sujet et rentrent par la transformation des pratiques. Parce qu’ils sont les plus nombreux, parce qu’ils ont un regard neuf, parce que (par conviction ou technophobie) ils prennent le sujet du bon coté.

Leur besoin est d’acquérir une compréhension aussi large et concrète que possible des enjeux, tendances et de comment cela met en place pratiquement sur le terrain. Et pour cela il y a un livre.

Quoi ?

RH & Digital : Regards collectifs de RH sur la transformation digitale

Qui ?

Jean-Noël  Chaintreuil qu’on ne présente plus dans la sphère RH, André Goulet, Benjami, Fouks, sans oublier la contribution des nombreux praticiens interviewés dans l’ouvrage qui lui confèrent son caractère très opérationnel.

En bref

Le changement de paradigme impulsé par l’action conjointe des GAFA (nouveaux modèles de développement), la mobilité (nouveau rapport au temps et à l’espace), le web social (nouveau rapport à l’autre) et l’économie collaborative (nouveau rapport à l’économie) fait que désormais plus rien ne pourra être comme avant dans l’entreprise. Et si ces changements sont liés à la technologie l’impact dans l’entreprise est avant tout humain.

L’entreprise ne doit plus se borner à utiliser la technologie pour faire comme avant mais pour servir des pratiques différentes. C’est le sens de la transformation digitale selon l’ouvrage. Et ces pratiques différentes impactent doublement les RH : d’abord car ils doivent accompagner ce mouvement, ensuite parce que leurs propres pratiques vont devoir se transformer.

Mon avis

Je trouve un double intérêt à cet ouvrage. Le premier c’est d’amener une vraie réflexion et prise de recul par rapport à ce qui passe. C’est réfléchi et argumenté. Le second c’est de toujours passer par la case « cas d’entreprise » pour étayer son propos. Alors bien sur tout n’est pas réplicable partout, bien sur des sujets resteront des tendances majeurs et d’autres n’auront été, a posteriori, que des feux de paille mais c’est justement ce genre d’arguments qui font que depuis 10 ans certains ont raté le train et d’autres remonté du wagon de queue à la motrice.

Pour la première fois je lis également un début de quelque chose sur l’expérience employé, un sujet encore trop souvent « sous le radar » mais dont je fais le pari qu’il va faire son chemin dans les entreprises au cours des mois qui viennent.

Un excellent travail de défrichage et de mise en perspective qui sera utile à quiconque veut s’approprier le sujet sans avoir un gros background digital. Tout au plus certains regretteront il la place que prend l’explication et l’analyse du contexte avant de rentrer dans le vif du sujet RH…mais cela veut dire qu’ils ne sont pas dans la cible.