Le monde du digital est drogué à l’innovation et à la nouveauté. Il est toujours en quête d’innovation et du « Next Big Thing ». Il est aussi beaucoup plus geek que métier, plus orienté client qu’interne.

Mais cela lui confère un certain nombre de défauts et pas des moindres non plus. Il est en recherche permanente de la dernière nouveauté technologique, du dernier service en ligne, de la dernière app….qu’il abandonnera aussitôt l’enthousiasme retombé ou qu’il aura trouvé mieux ailleurs. C’est bien mais peu en phase avec les contraintes des entreprises qui, si on leur reprocher d’être encore trop souvent conservatrice vers à la nouveauté, ont tout de même besoin de pérennité.

Il a le plus souvent une approche « consommateur ». Il vous fera rêver sur la communication et la relation client sans jamais trop se préoccuper de l’impact interne sur votre organisation.

Le dynamisme du digital peut créer de l’inertie dans l’entreprise

Vu de l’intérieur ou comme observateur extérieur c’est passionnant et dynamique.

Vu de l’intérieur d’une entreprise et surtout d’une entreprise qui n’a pas les moyens de courir trop de lièvres à la fois ou de jeter et changer tous les  1 ou 2 ans ce qu’elle a construit cela peut être pour le moins inquiétant et induire des réactions logiques mais pas nécessairement bénéfiques.

• Il y a trop de sujets, on ne peut pas aller dans tous les sens. Donc on ne fait rien.

• C’est un sujet « chaud » aujourd’hui mais le sera-t-il encore dans 6 mois ou 1 an ? Donc on ne fait rien.

• Ca ne sert y rien de se lancer, il y aura encore quelque chose de soi disant mieux qui arrivera dans un an. Donc on ne fait rien.

• Ca a l’air prometteur mais les impacts internes me semblent flous ou trop importants. Donc on ne fait rien.

• C’est bien joli toutes ces paillettes et ces cas clients mais je ne suis ni une boite du CAC ni une startup. Donc on ne fait rien.

Quand on n’a pas de moyens on a du bon sens.

A côté des très grandes entreprises qui peuvent mener plusieurs expérimentations de front tout en faisant tourner l’existant en admettant que tout ne sera pas à un succès il y a la réalité des autres qui n’ont pas ce luxe, doivent faire des choix et ont l’impression que tout est si changeant et vaste qu’elles préfèrent attendre d’être sures. Et à attendre que le monde digital fasse une pause ou ralentisse elles finissent par ne rien faire car c’est tout le contraire qui se produit.

Il n’y a en la matière pas de recette magique et les arbitrages dépendront du contexte de chacun mais on peut proposer quelques règles de bon sens.

• Admettre qu’on ne pourra pas tout mener de front et choisir ses priorités.

• Une fois qu’on a choisi ses priorités s’y tenir et ne pas tout lâcher au bout de 6 mois parce que quelque chose de nouveau est arrivé.

• Paradoxalement savoir aussi s’arrêter vite si on sent que l’idée était mauvaise.

• Distinguer les projet des outils : on peut définir un axe prioritaire et se tromper de technologie. Ca n’est pas pour ça qu’il faut abandonner la priorité, il faut juste changer la technologie. Persévérer sur l’objectif mais savoir vite s’arrêter et changer sur les outils.

• Se laisser une marge de manœuvre. Oui vous aviez identifié une priorité et un an après le chantier n’est pas fini mais quelque chose de nouveau mérite légitimement, vu son potentiel, de devenir votre nouvelle priorité. Si vous avez réussi à garder un peu de budget et ne tirez pas au maximum sur vos ressources, vous avec peut être les moyens de lancer un chantier en parallèle.

• Livrez vite. Oui il vous faudra peut être 2 ans pour arriver au bout d’un chantier. Mais vous pouvez livrer quelque chose de fonctionnel même incomplet au bout de 3 mois et l’améliorer chaque mois. Ca montre à tout le monde que vous avancez, vous pouvez corriger le tir en cours de route et en cas de changement de priorité vous pouvez dire à un moment « c’est déjà  assez abouti, on y reviendra plus tard, mais là on doit vite démarrer autre chose pour ne pas perdre une occasion ».

Mais surtout ne vous dites pas que de toute manière quelque chose de mieux arrivera dans 1 an et qu’il est urgent d’attendre. Car quelque chose de mieux arrivera toujours, et peut être même dans un mois. Mais à force d’attendre vous arriverez à la retraite sans avoir rien entrepris….si votre entreprise survit jusque là.

Crédit Photo : Fotolia