Le blog ou la fusion de nos vies professionnelles et privées

Je suis rassuré de savoir que je ne suis pas le seul à  me poser des questions identitaires par rapport à  l’usage de mon blog.

C’est d’abord Jacques Froissant qui posait la question de savoir si la « sortie de route » et le « hors sujet » avaient leur place sur un blog supposé véhiculer une image professionnelle. C’est ensuite l' »empereur » 😉 Loà¯c Le Meur lui même qui se demande à  quel point sa vie privée et sa vie professionnelles ne feraient plus qu’une sur (et grâce à  / ou à  cause de ) son Blog. Visiblement la question fait tche d’huile car Christophe Ginisty et Sébastien Bailly s’interrogent aussi sur leur identité face à  leur blog.

De mon coté j’avais commencé à  répondre au post de Jacques en lui disant que…en fait ça dépend des gens et que quand bien même on en aurait envie on ne peut pas tous se permettre la sortie de route sur notre Blog.

Je vais essayer d’approfondir la chose en partant de mon exemple personnel et, au final, me demander si on est pas tout simplement en face d’un phénomène qui en permettant la fusion de nos différentes vies initie un changement fondamental dans dans le mode de communication de l’individu avec les implications que cela peut avoir à  terme à  la fois dans les rapports individuels mais aussi dans la sphère professionnelle.

Au début fut mon blog pro…

Mon premier blog fut celui que vous êtes en train de lire. Sa vocation première était (et reste) de mon constituer un book de mes réalisations professionnelles, de me permettre de développer mes réflexions sur les problématiques qui m’intéressent, et dans une moindre mesure de servir de support à  ma recherche d’emploi. J’avais en outre prévu des espaces pour m’exprimer sur mes autres pôles d’intérêt, domaine sur lequel je vais m’efforcer de travailler car pas encore abordé, la richesse de mes activités actuelles ne me laissant que peu de temps pour parler de mes (nombreux) à  cotés. Je dirai tout de même à  ce propos que sur ce point ce blog eut, comme l’ont dit avant moi Marie et Nolwenn, un effet thérapeutique intéressant car il m’a aidé à  affiner mes projets car j’étais obligé de les mettre par écrit et de les développer. Par ailleurs il m’a aidé à  trouver mon équilibre entre une passion professionnelle (le management et la construction du progrés) et une passion personnelle (TIC, web and co…) en me faisant prendre conscience que ma voie était certainement entre les deux.

…puis mon blog perso

Puis est arrivé mon blog perso. En fait historiquement c’est mon premier site (depuis 1999) mais auquel je viens de donner un nouveau souffle et une nouvelle vie repartant de zéro et en le transformant en blog. Pourquoi un blog perso?? Parce que si je peux (et vais) donner une certaine vue de mes activités extra professionnelles sur mon blog pro, je pense qu’il y a des choses qui ne passionneront guère la personne qui fréquente le blog pour sa thématique première. Il n’empêche qu’un même sujet pourra être traité sur les deux, peut être avec un éclairage différent (que qui s’est passé pour l' »affaire des Blogs chez Fogiel » par exemple. En fait je me retrouve avec mon vieil ami Paretto qui inconsciemment me laisse dans ses fameux 80/20: sur le pro 80% de contenu pro et 20% de contenu perso….et inversement sur le blog perso.

Un premier pas vers la fusion?

Là  j’ouvre un nouveau débat. A la question doit on « blogguer » de tout j’ai répondu oui (donc incidemment je dis oui au hors sujet et à  la sortie de route). Par contre je le fais sur deux espaces différents…même si (preuve que je m’assume) les deux sont ouvertement liés l’un à  l’autre.

Un jour un blog unique? Pourquoi pas, et j’en suis même sur. Par contre je pense qu’il faut pouvoir se le permettre. Donner un éclairage « coté jardin » au milieu de votre com’ « corporate » pourquoi pas, se lcher un peu trop…je pense qu’il faut avoir le statut et la légitimité pour. Non pas pour le faire, mais pour que le message passe. N’est pas 2LM qui veut (heu…désolé mais à  force de le citer j’abrège un peu…et tant pis pour les tags et les indexeurs divers).

Vers la communication Globale

Que ce soit un ou deux (et pourquoi pas trois au fait…) espaces, le fait d’exposer à  la fois le pro et le perso permet d’échanger et de communiquer sur tout et de donner une compréhension globale de votre personnage. On ne peut se limiter à  un seul thème car on est tout à  la fois et il est inutile de le cacher. Suis je un consultant en management surbooké toujours en train de chercher comment faire progresser les choses, un passionné de communication, un accro aux TIC, un bon vivant aimant les bonnes tables, un « grand voyageur » toujours prêt à  vous faire partager son intérêt pour ses destinations préférées, un humoriste refoulé, quelqu’un qui observe avec intéret le monde autour de lui et ses évolutions en espérant un jour en être l’acteur? Tout à  la fois!…et se limiter à  un aspect serait par trop frustrant.

Ceci correspond à  la réalité quotidienne de nos vies: quand vous êtes au travail vous oubliez tout le reste et à  la maison vous ne pensez pas au boulot??? Je ne sais pas pour vous mais en tout cas pas moi. Le meilleur moyen de gérer un emploi du temps chargé à  la fois en raison de mon travail et de mes nombreux a cotés c’est d’être le plus flexible possible. Si j’ai une idée lumineuse à  23h sur la gestion d’une problématique pro, croyez bien que je vais me jeter dessus de suite. Ma vie fait partie de mon travail, mon travail fait partie de ma vie et il n’y a qu’un seul individu pour vivre le tout…

Finalement mes blogs m’ont réconcilié avec moi même car grâce à  eux je ne suis plus obligé de me saucissonner en disant « il y a des heures et des lieux pour chacun des aspects de ta personne ». Ils sont le lien entre tout ce que je suis…donc ils sont moi…ou je suis eux (j’en parlerai à  mon psy..). J’irai même au delà  en disant qu’ils m’ont aidé à  développer certains cotés de ma personnalité que j’ignorais encore (ou que je sous estimais).

Comme vous le voyez, j’ai beaucoup évolué sur la problématique depuis quelques mois alors que j’avais commencé avec un « plan média » soft et bien cadré…parce que finalement l' »esprit blog » c’est d’aller vers un maximum de transparence et d’ouverture. Et pour en revenir à  l’article de Loà¯c où il disait qu’une persone habituée à  une communication corporate policée pouvait être choquée de voir quelqu’un comme lui se lcher sur son blog je dirai que si je devais recruter quelqu’un ce serait plutôt positif d’avoir cette vision « coté cour et coté jardin »… tout le monde a une vie en dehors du travail, cela fait partie d’une personnalité et je préfère ceux qui l’assument à  ceux qui feignent de le nier.

Les blogs ne m’ont pas changé…ils sont simplement mon prolongement numérique. Ils m’ont juste permi de développer des pôles d’intérets que je laissais sommeiller faute de pouvoir les exploiter et partager autour. J’ai toujours eu envie de m’exprimer sur différentes choses…maintenant j’ai l’outil pour. C’est la seule différence notable

Au delà  de la sphère personnelle, des axes à  explorer pour les entreprises

On parle beaucoup de blogs personnels, dans le sens où ils sont tenus par une personne (quand bien même le sujet serait pro, perso, ou mixte). On oublie souvent que (et celà  m’intéresse au plus haut point) le blog est également un outil de communication d’entreprise et donc incidemment peut devenir sinon un outil de management en tout cas un support.

Deux solutions: blog à  usage interne ou externe? A usage interne pour communiquer à  destination des salariés, à  usage externe vers les clients et les recrues potentielles.

Dans les deux cas, même si le contenu et les objectifs vont différer, le blog sera un vecteur de l’identité de l’entreprise (ou de la marque entreprise pour reprendre un terme à  la mode). Et là  le même dilemme se posera que pour les individus: quelle image donner, de quoi parler, quel ton adopter? La tendance aux blogs d’entreprises (ou de dirigeants ou de DRH) est une tendance forte outre Atlantique mais commence à  peine à  percer chez nous, grâce à  quelques précurseurs et « évangélistes » qui ouvrent la voie et montrent l’exemple. Demain il faudra jouer le jeu et laisser derrière soi cette communication policée et standardisée pour adopter un ton plus vrai, quitte à  ne pas plaire au plus grand nombre, mais au moins pourt être soi même et attirer et fidéliser ceux qui partagent vos valeurs réelles et non l’image que vous entendez donner.
Démarche périlleuse mais nécessaire. A mon sens les entreprises communiquent beaucoup sur leurs modèles, leurs valeurs mais je me demande souvent si ce sont des « valeurs marketing » décidées par le CoDir ou l’expression de l’identité de l’entreprise (ce qu’elle est, héritage du passé) et de ce qu’elle veut être (projection vers l’avenir).
L’avenir de la communication d’entreprise passe donc par une réflexion profonde à  la fois sur l’identité et sur les projets. A refuser cette introspection on perdra en attraction, en motivation et en cohésion.

Petits blogs et grandes conséquences…

Bertrand DUPERRIN
Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of People and Operations @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
Head of People and Operations @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,743FansJ'aime
11,766SuiveursSuivre
28AbonnésS'abonner

Découvrez le livre que nous avons co-écrit avec 7 autres experts avec pleins de retours d'expérience pour aider managers et dirigeants

En version papier
En version numérique

Articles récents