Se connaître et connaitre les autres: la méthode Birkman

Nouvel opus, après Hermann et le MBTI, voici le test Birkman. Ce test est principalement utilisé pour la gestion de carrière dans la mesure où il met en rapport vos centres d’intérêt, vos forces professionnelles et votre style de vie pour conclure sur la définition des familles d’emploi où l’on se sent le plus à  l’aise et la restitution d’un descriptif de carrière. Il permet donc d’aligner l’orientation professionnelle de chacun en fonction à  la fois de ses forces professionnelles, de ses centres d’intérêt et de son style de vie.

Un peu d’histoire

La méthode Birckman a été développée dans les années 40 par Roger W. Birckman, un ancien pilote, assisté de scientifiques de l’université du Texas pour le recrutement des futurs pilotes de chasse. Le concept a peu a peu évolué pour devenir un outil de gestion de carrière basé sur la “mesure” des attentes professionnelles et sociales de chacun, ses valeurs individuelles, son comportement sous stress, ses pôles d’intérêt et ses comportements types, utilisé aujourd’hui dans de nombreuses universités et entreprises majeures aux USA, bien que sa diffusion en France reste plus confidentielle.

La passation du test

Le test se passe par informatique et dure à  peu près 45 minutes. Le rapport est envoyé sous quelques jours au consultant responsable qui se charge de sa restitution et vous remet le document (relativement consistant, 24 pages). Les questions posées (QCM) se rangent en 3 grandes catégories: comment je me vois, comment je vois les autres et quelles activités professionnelles m’attirent.

La restitution

La grille de style de vie

Basée sur un modèle de comportement des sens elle permet de découvrir comment est façonnée votre personnalité: administrateur, communicateur, réalisateur. Elle permet une visualisation des activités préférées, de la manière dont on entreprend les tâches, le soutien dont on a besoin pour réussir (type de motivation), et le comportement face au stress (c’est à  dire quand votre travail et vos besoins ne correspondent pas).

Les intérêts ou besoins les plus importants

Cette partie montre les types de postes que vous aimeriez, les passe temps qui vous intéressent, les activités qui vous combleraient. Notons bien que l’intérêt ici n’est nullement lié à  la compétence.

Les forces professionnelles

C’est en quelque sorte une synthèse globale correspondant à  la fois à  la personnalité, aux compétences, au style de vie, aux besoins et aux rêves

L’environnement de travail idéal

C’est la description, comme son nom l’indique (!!) de l’environnement de travail idéal de l’individu concerné, en tenant compte des activités préférées, du type de soutien préféré (besoins de motivation), comportement face au stress (lorsque travail et besoins professionnels ne concordent pas).

Description de carrière

Synthèse générale: orientation, style de gestion et forces professionnelles.

Mon rapport Birkman

Comme vous l’imaginez j’ai du passer ce test moi même et en voici les résultats, ceci afin de pouvoir donner mon ressenti quant à  sa fiabilité…et également histoire de mâcher le travail d’un recruteur éventuel.

La grille de style de vie

Mes activités préférées: j’aime à  la fois les tâches qui impliquent minutie et travail abstrait. J’aime la planification et la création de nouvelles manières de faire les choses. La manière dont j’entreprend les tâches: de manière affirmative et enthousiaste. concrètement cela signifie que je suis flexible, compétitif et spontané. Ce qu’il me faut comme soutien / environnement: je m’entend le mieux avec les gens qui sont à  la fois réfléchis et créatifs, qui s’intéressent aussi bien aux sentiments qu’à  la logique. Par ailleurs j’aime travailler de manière autonome et qu’on me laisse mener à  bien les taches qui me sont confiées sans nécessité de contrôler en permanence.

Les intérêts ou besoins les plus importants

Mes centres d’intérêt portent sur: – le traitement de données, la tenue de dossier, l’obtention de résultats et la mise en place de contrôles spécifiques. – la persuasion: motiver les autres par raisonnement et argumentation, les amener à  accepter des idées – littérature: intérêt créatif, goût pour les médias – le travail avec les chiffres – les arts et la musique

Les forces professionnelles

Trois grands axes dominants: administration / communication / planification. Administration: orienté vers les tâches, l'”administrateur” fait en sorte que les choses arrivent. Communication: orienté vers les gens, les communicateurs savent influencer les autres à  les amener à  faire les choses ou adopter une idée. Planification: pour un planificateur les idées sont importantes. Orientés vers les gens ils excellent dans le conseil, les rapports humains et la communication créative.

L’environnement de travail idéal

On retrouve ici la traduction de ce qui a été dit plus haut: planifier, travailler avec les systèmes, avec les chiffres promouvoir, persuader, motiver, conseiller innover, travailler avec les idées, penser à  de nouvelles approches

Forces professionnelles

Gestion par délégation: réaliser les objectifs par le biais des autres, organiser les ressources, assister et motiver une équipe. Professionnels administratifs: administrent et contrôlent systèmes et processus. Carrières artistiques: toues les domaines de l’expression Relation avec et formation du personnel: aide au développement des carrières, attiré par les ressources humaines, créativité dans l’identification et la résolution de problèmes. Ventes consultatives immatérielles: vente de services intangibles

Description de carrière

Fonctions axées sur le conseil.

Mon avis

Sur le rapport en général

Je vais en parler plus part mais je trouve le résultat cohérent, surtout mis en perspective de mon MBTI. Le seul (gros) bémol que je mettrai est dans l’interprétation des noms de catégories. Le modèle est d’origine américain et la traduction des termes, même si elle n’est pas à  remettre en cause, peut prêter à  confusion en fonction de l’acception générale du terme concerné en français. Par exemple la notion de travail administratif qui relève ici de la coordination et de l’organisation et non pas du travail d’exécution de bureau comme on l’entend souvent chez nous. Les exemples sont nombreux et c’est pour cela qu’une explication détaillée et une restitution par un professionnel reste indispensable pour ne pas se fourvoyer.

Sur mon résultat

Je suis globalement plus que d’accord avec le portrait ainsi brossé. En fait, selon le consultant certifié qui m’a restitué le test, la difficulté de mon cas venait d’un profil assez atypique. Comme vous pouvez le lire plus haut je suis souvent à  la croisée de deux options que je croyais rarement conciliables: contrôle et systèmes / créativité – sentiments / logique….et bien si, c’est possible, la preuve. Cela lève une interrogation que mon responsable et moi avions, lorsqu’il me demandait, par exemple, préfères tu concevoir ou déployer, faire de l’analyse prospective ou gérer des problématique actuelles…? je répondais toujours les deux. Désormais nous avons la solution: j’aime analyser un problème, anticiper sur l’avenir, faire preuve de créativité et d’innovation dans la réponse que j’y apporte…mais il m’est indispensable de valider le tout sur le terrain et d’amener le groupe à  adhérer à  la solution et la mettre en oeuvre. A ce titre je suis très à  l’aise avec le “faire faire” qui symbolise la capacité à  mener un groupe et un individu dans la relation d’une tâche au travers d’une attitude permettant une relation positive gagnant / gagnant. C’est, m’a t’on dit, la différence entre un manager et un petit chef. J’ai apprécié… Typiquement un profil de consultant manager parait il…ça me rassure un peu car c’est quand même mon choix de carrière et il eut été dommage de se rendre compte maintenant que je faisais fausse route!! Par ailleurs le résultat croise celui du MBTI qui voyait chez moi une grande aptitude à  la résolution de problèmes. Comprendre, analyser, innover, proposer, convaincre, amener à  faire… c’est vrai que je me reconnais beaucoup dans ce schéma. Un apport du test fut aussi de mettre en avant mon coté “créatif et communicant” que je n’exploitais pas assez et que j’essaie désormais de développer. Donc, en tout cas en ce qui me concerne, je me reconnais effectivement à  la fois dans l’analyse qui est faite de mes centres d’intérêts et de mes forces d’une part, et des choix de carrière en découlant d’autre part.

Quelques liens

Le site de Birkman Inc. Carrière, Birkman, méthode Birkman, orientation, forces professionnelles, style de vie

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,781FansJ'aime
1,266SuiveursSuivre
92AbonnésS'abonner

Articles récents