Article précédentC’est n’importe quoi…
Article suivantQuelques améliorations

Le monde du recrutement se bouge

Pas mal de nouveautés en matière de e-recrutement ces derniers jours. Ca va du bon au lamentable. Petit tour d’horizon…

Jobdealer propose l’emploi aux enchères inversées. Concrêtement on offre un job et les candidats baissent peu à  peu leurs prétentions salariales pour l’obtenir. Autant je me réjouis de l’inversion des flux sur la sélection des candidats (vive Jobmeeters) autant je trouve que la ça n’apporte rien à  la problématique de “repensons le recrutement”. C’est juste une offre qui correspond à  un positionnement business découlant de l’état lamentable dans lequel se trouve le marché du travail en France. On tire profit d’une situation sans rien apporter à  son métier. Voir aussi chez Jacques Froissant. Dans la même lignée on attend aussi l’arrivée de Jobdiscount.

Voilà  ce que j’en pense, et au suivant….

Monster lance un site jeune dip’. J’en ai parlé juste avant. Je me fend juste d’une petite ligne pour confirmer que je trouve le contenu lamentable et qu’un recruteur digne de ce nom devrait ne pas accepter de publier d’offres de stage dans une telle rubrique. Merci pour la déontologie de la profession et le respect des candidats. Quant aux entreprises qui osent proposer ces offres….elles ne valent guère mieux. Vous pouvez toujours réagir à  ce sujet chez moi ou chez Jacques.

StreamJobs a une approche beaucoup plus intéressante: ici on remodélise le jobboard sur un modèle P2P: offres triées en amont, donc théoriquement on ne reçoit que des offres bien ciblées et on est automatiquement positionné dessus. De plus on peut suivre l’évolution de son positionnement sur l’offre (ranking). De plus on est mis en relation et on peut parler avec le recruteur via messagerie ou skype. Intéret: un vrai nouveau modèle, une convergence des outils au service du qualitatif. Des doutes: selon quel procédé est fait le tri amont? Si c’est encore avec du tri automatique de CV on retombe dans les travers du recrutement 1.0 et on passe a coté des atypiques compétents. Idem pour le ranking…comment l’établit on? Et puis tout tourne autour du sacro-saint CV dont je doute de plus en plus qu’il constitue le moyen le plus pertinent de cerner une personne. Ben oui…au delà  des compétences c’est un Homme qu’on recrute non? On en parle là  encore également chez Jacques Froissant.

Et puisqu’il faut garder le meilleur pour la fin et se quitter sur une note joyeuse, allez donc lire la profession de foi de David Guillocheau sur le e-recrutement 2.0. C’est efficace, opérationnel, sensé, humain…tout ce que j’aime.

PS: Tant qu’on y est rions un peu avant d’aller se coucher…je reprend ici un truc vu chez Jacques (décidément…) mais qui vaut son pesant de cacahuètes: vu sur Monster, rubrique Réussir son CV en partenariat avec Studyrama. Les derniers détails pour parfaire votre CV : Quel papier utiliser ? CV manuscrit ou tapé ?

A l’heure du recrutement 2.0 ils sont en plein brick and mortar. Délirant….

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,782FansJ'aime
1,266SuiveursSuivre
92AbonnésS'abonner

Articles récents