Changement et obsession du court terme

stratàƒ©gieCet article m’est inspiré par un ancien billet d’Alain Lambert. Sa remarque concernait le monde politique et le pays en général, mais s’applique très bien au monde de l’entreprise.

Qu’est ce qui empêche parfois une entreprise de faire des choix qui seront positiviement déterminants dans l’avenir, quand bien même ils apparaitraient comme évidents? La tyrannie du court terme? Soit mais encore…

De fait l’entreprise en tant que telle n’a rien contre ce type de choix. Elle les trouve nécessaires et est prête à  assumer les efforts nécessaires au changement. Le soucis est que l’entreprise “en tant que telle” est davantage une vue de l’esprit alors que les Hommes qui la composent sont une réalité bien plus concrête.

La caractéristique de ces “grands choix” est d’impliquer un changement significatif (agréable ou pas…c’est la notion même de changement qui est en jeu ici) dont les effets (positifs ou négatifs) ne seront visibles qu’à  moyen terme (3 ans). Notons ici le décalage qui veut qu’à  horizon humain 3 ans représentent du moyen/court terme alors que pour l’entreprise c’est du long (voire très long) terme. La planification stratégique à  10 ans a bel et bien vécu!.

Le changement implique, disions nous, efforts et incertitudes. Il se peut qu’il soit longuement contesté, que ses résultats tardent à  apparaitre, qu’il faille un certain temps pour que l’investissement porte ses fruits. Le décideur se retrouve donc dans une situation inconfortable pour un certain temps. Peu importe, me direz vous, dans la mesure où 3 à  5 ans après il pourra, le sourrire aux lèvres, prouver que l’investissement, le changement, auront été rentables.

La phrase qui précède contient la réponse qui fait que rares sont ceux qui sont prêts à  assumer ces choix. En effet lorsqu’on est à  un niveau de décision permettant d’engager ce type de projet il est souvent plus rassurant de ne rien faire…en effet ce type de manager reste rarement plus de 5 ans au même poste. Prendre une décision qui ne portera ses fruits qu’à  3 ans risque de les faire partir sur ce qui ressemblera à  un échec quand bien même le mal était nécessaire. Une décision court-termiste qui aura des conséquences immédiates positives et sera catastrophique à  5 ans sera paradoxalement moins risquée. Pour le décideur, pas pour l’entreprise cela s’entend.

Bon bien sur j’exagère un peu…mais nous tenons là  un des facteurs limitants de réactivité des grandes entreprises. Par ailleurs je ne remet ici nullement en cause la bonne volonté des décideurs…c’est le rythme d’évolution des carrières qui dicte souvent l’horizon des décisions, au delà  même de la volonté du décideur.

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of People and Operations @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
Head of People and Operations @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,765FansJ'aime
12,296SuiveursSuivre
23AbonnésS'abonner

Le confinement expliqué à mon boss

Découvrez le livre que nous avons co-écrit avec 7 autres experts avec pleins de retours d'expérience pour aider managers et dirigeants

En version papier
En version numérique

Articles récents

Abonnez vous à ma Newsletter !

Et recevez chaque semaine les derniers articles et des contenus exclusifs.

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de Bertrand Duperrin.

 

 

Je vous remercie pour votre confiance

Dans le respect strict de la RGDP vous allez recevoir un email vous demandant de confirmer votre inscription. 

 

Vérifiez qu'il ne soit pas tombé dans vos spams ou un dossier "notifications"
Vous pourrez de toute manière vous désabonner à tout moment.

Ne partez pas si vite !!!

Ce serait dommage de rater les prochains articles !

Abonnez vous à ma newsletter....

Recevez les articles chaque semaine dans votre boite aux lettres ainsi que des contenus exclusifs...

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la Newsletter du Bloc-Notes de Bertrand Duperrin

Vos coordonnées ne seront partagées avec personne et ne serviront en aucun cas à vous envoyer de la publicité.

Dans le respect strict de la loi et de la RGDP vous allez recevoir un email vous demandant de confirmer votre inscription. 

 

Vérifiez qu'il ne soit pas tombé dans vos spams ou un dossier "notifications".


Vous pourrez de toute manière vous désabonner à tout moment.

Merci pour vôtre intérêt !