Nous sommes tous une (petite?) partie d’une grande vision

puzzleLors du dernier Capital IT j’ai le plaisir de revoir pas mal de têtes connues, d’en découvrir de nouvelles, de suivre avec attention les démos de certains de mes « favoris » et de découvrir des projets qui m’étaient pour certains totalement étrangers jusqu’alors.

Certains de ces projets étaient estampillés « 2.0 ». Des discussions plus ou moins longues avec leurs instigateurs m’on conforté dans mon opinion que ce fameux « 2.0 » qu’on nous rabache à  longueur de temps n’est qu’une question d’usages, la technologie ne passant qu’au second plan car elle favorise l’usage. Et sans usage la technologie n’est rien.

Nos conversations ont donc principalement parlé sur la génèse de ces projets, portés par une même motivation et un même état d’esprit inspirés par des usages auxquel ils croient. Ce sont les aspirations fortes tant du coté des porteurs de projets que des utilisateurs demandeurs d’un peu d' »autre chose » qui symbolisent à  mon sens la vague « 2.0 » davantage que les moyens.

Ce faisant on se rend facilement compte que, quand bien même nous oeuvrions tous dans des domaines parfois différents, le socle commun sur lequel nous avions construit un projet nous amène à  être complémentaires. Car on ne raisonne plus en termes d’outils mais de démarche. Un utilisateur qui choisit un des outils proposés ne le fait plus exclusivement pour le coté fonctionnel comme cela s’est fait jusqu’à  présent mais parce qu’il adhère à  une vision. Et partant de là  il adhère à  la vision de tous les outils ainsi proposés ce qui peut l’emmener dans une démarche beaucoup plus globale.

Approfondissons un peu…

Débutons par exemple par « mon » management 2.0. Il ne s’agit en rien d’une démarche technique. Il s’agit de postures de travail, de démarche managérial, de démarche collaborative, de rentre l’Homme acteur et non sujet afin d’évoluer vers une entreprise intelligente, réactive dont la condition est l’implication de tous. Il m’est toutefois apparu, par expérience, qu’aucune valeur, aucune « idéologie managériale », ne touchait pleinement son but si on ne la concrétisait par un outil qui permettait son appropriation et permettait aux Hommes de se dire « il ne s’agit pas d’un simple discours, j’ai entre les mains ce qui me permet de l’appliquer en toute autonomie, à  mon rythme, à  mon image ». C’est à  ce titre que j’ai estimé que BlueKiwi était l’outil « intranet 2.0 » qui était le support idéal à  ma démarche. A tel point que si j’avais eu à  l’époque une équipe de développement à  ma dispostion et que je leur ai donné les spécifications fonctionnelles idéales de l’outil révé j’aurai aimé qu’ils inventent BlueKiwi. Heureusement d’autres y ont pensé de leur coté, pour des raisons à  la fois différentes et similaires, en tout cas complémentaire. C’est une même vision appliquée à  des domaines différents qui nous amène aujourd’hui à  partager quelques activités avec Carlos Diaz.

Mais je me dis également qu’une entreprise sensible à  ce type de vision, considérant l’Homme comme source d’innovation et de richesse, ne peut être insensible à  Jobmeeters entreprise qui est le pendant de cette vision dans le domaine de la mobilité interne de ses collaborateurs. Faire confiance aux collaborateurs pour identifier les compétences, valider les candidatures internes par un système flexible et réactif, identifier le collaborateur adéquat parce que ceux qui ont collaboré avec lui se sont dit « pour cette évolution, pour ce poste il est le mieux placé ». Et amener ainsi quelqu’un à  s’épanouir dans une nouvelle fonction, peut être sur un nouveau site alors que l’offre n’avait pas été portée à  sa connaissance ou tout simplement qu’il ne s’imaginait pas que sa candidature puisse être retenue. C’est également le moyen de tirer en interne le meilleur profit des profils atypiques en utilisant au mieux la pluricompétence qui est souvent la leur.

Dans le même ordre d’esprit on utiliserait Talent4jobs pour évaluer les talents externes pour un recrutement et (surtout) en interne pour des assessment revisités à  l’aune des nouveaux usages rh et de méthodologies éprouvées et appliquées aux outils d’aujourd’hui.

Le pôle conseil de Moovement, vous aurait accompagné dans la résolution de vos problématiques, leur prise en compte et le choix des outils. Et aurait été à  vos cotés dans la diffusion et l’appropriation de ces nouveaux usages. Nous pourrions aussi travailler sur l’adoption des « blogs » rh et une meilleure approche de la diffusion de l’identité employeur.
Je pourrais également vous parler des jobblogs spécialisés de Moovement dans le cadre d’un recrutement et de bien d’autres choses mais je vais sortir du domaine des rh2.0 pour aller plus loin.

La communication interne d’une entreprise a son importance. Aujourd’hui les newsletter et journaux internes vivent leurs dernières heures, nouveaux médias et demande d’intéractivité sont passés par là . Il est également des évènements fondateurs qui sont la mémoire de l’entreprise. Des formations à  des techniques de vente, des « best practices » de présentation produit…qui ne demandent qu’à  être diffusées sur un support adéquat avec la plus grande simplicité, capitalisées et conservées. En l’état actuel des choses on a assisté à  l’évènement..ou pas. On ne peut guère que relire le compte rendu. Mais pour des raisons fonctionnelles (démo, meilleurs usages, présentation commerciale type), humaines (prise de parole des dirigeants, mémoire des grands moments de l’entreprises, interviews de collaborateurs) il faut à  la fois les diffuser de manière simple en interne (sur des blogs où une chaine de télé interne) et les capitaliser en créant des chaines thématiques où l’on pourrait les retrouver et les visionner à  tout moment. Une chaine « interventions corporate », une « meilleurs pratiques de présentation produit », une « simulation de vente », une « conduite de réunion, situations rencontrées, comment les gérer ». Idéalement les collaborateurs pourraient même visionner ce qui les intéresse sur leur ipod en déplacement ou dans une chambre d’hotel à  la veille d’une présentation.  Illusoire? C’est que vous n’avez pas vu la présentation de l’excellent vpod.tv de Rodrigo Sepulveda. S’il présente la chose comme « la possibilité pour chacun de publier (et monter) facilement une vidéo sur n’importe quel écran et générer sa propre chaine tv » je vois bien quant à  moi la valeur qu’un tel outil apporterait en interne dans une entreprise. Voire en externe vu qu’on peut ainsi générer un contenu online a destination de clients ou futures recrues. En tout cas il n’a pas été primé « best innov » pour rien.

Toujours dans la serie « best innov », Mobile Signal vous permet, via les téléphones mobiles, de générer du contenu et délivrer des informations à  une communauté selon des critères bien précis. Networking lors d’un évènement corporate, créer des liens entre vos collaborateurs, fournir des informations pertinentes à  vos clients selon l’endroit où ils se trouvent. Les applications sont infinies et peuvent trouver leur application au sein d’une politique rh mettant en valeur les relations interpersonnelles.

La liste pourrait être longue.

Une vision, des applications…et tous partenaires potentiels de fait. L’assurance pour les clients de trouver également, pour chaque process, chaque fonction, un outil permettant de décliner cette vision.

Article précédentBlogs et presse magazine
Article suivantTeasing J-15
Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of People and Operations @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
Head of People and Operations @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,743FansJ'aime
11,821SuiveursSuivre
27AbonnésS'abonner

Découvrez le livre que nous avons co-écrit avec 7 autres experts avec pleins de retours d'expérience pour aider managers et dirigeants

En version papier
En version numérique

Articles récents