Coopérer ça rapporte

conseilAvant même d’emettre l’idée de déployer quoi que ce soit auquel on acolle l’adjectif « collaboratif », il est important que se mettent en place les pratiques, la forme de management qui va avec. C’est le type de « mini révolution » qui demande adhésion…donc conviction.

Parfois les collaborateurs sont demandeurs…reste à  convaincre la direction. Tantôt c’est l’inverse.

Un argument intéressant lorsqu’on a affaire à  un adepte du retour sur investissement: une étude (ici en pdf) met en avant que la collaboration influe sur la performance de l’entreprise à  hauteur de 36% (à  voir en rapport des 16% dus aux choix stratégiques). Restent 64% ce qui montre bien que la performance est la conséquence d’un grand nombre de facteurs…au nombre desquels la collaboration tient un grand rôle, ne serait-ce qu’elle permet souvent de tirer le meilleur du reste.
Reste ensuite à  « inventer » l’entreprise qui va avec, pratiques, process, et systèmes.
(info via b-spirit)

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :