Pleins de bonnes idées (2.0) chez Air France Mexique

Air FranceLes lecteurs de mon autre blog (le personnel) vont finir par croire que j’ai des actions Air France à  force de leur adresser moult louanges, mais ça n’est pas le client qui parle mais un observateur de leurs pratiques. En tout cas de celles de leur filiale mexicaine.

Air France Mexico a en effet lancé un système de management des idées, initiative sur laquelle je ne m’étais pas encore étendu et sur laquelle je reviens suite à  un premier bilan faisant état de résultats plus que positifs (et merci au blog de l’innovation d’avoir suivi l’affaire dans la durée).

Au vu des objectifs annoncés par la direction, le projet m’a semblé d’emblée très pertinent.

a. Objectif économique :
– Améliorer la performance de l’entreprise
– Encourager l’innovation

b. Objectif social :
– Favoriser l’écoute
– Reconnaître le savoir-faire
– Valoriser nos collaborateurs

Ce sont des théamatiques qui me tiennent à  coeur car je le crois essentielles pour la réussite d’une entreprise. L’intérêt de la démarche d’Air France est de faire tomber certaines barrières en redonnant un rôle de proposition à  chacun, en l’associant et le rendant actif dans l’évolution de l’entreprise. Comme je l’ai déjà  écrit au sujet de blueKiwi il s’agit de dynamiques gagnant/gagnant: l’entreprise gagne car elle bénéficie d’un réservoir d’idée et d’innovation jusque là  non exploité et le salarié gagne en termes de reconnaissance avec l’impact sur la motivation et l’investissement personnel que l’on devine (en espérant ne pas relancer par la même un débat d’arrière garde que j’estime dépassé sur un soit disant management par l’ego). Par ailleurs la mise en place d’un changement est d’autant plus évidente que les sujets du dit changement ont été à  son origine ou ont pu y être associés en amont d’une manière ou d’une autre. La démarche innovante ainsi doublée d’un corrolaire social devient un acte de management fort de la part de la direction.

Un processus a été mis en place (dont je vous laisse prendre connaissance sur l’article concerné), processus au départ 100% humain qui sera (ou est déjà ) formalisé sur l’intranet avec des outils ad hoc. Je ne peux m’empêcher de penser que c’est le cas typique d’utilisation d’un intranet labellisé « 2.0 » dans une entreprise dans la mesure ou chacun pouvant s’exprimer, lancer des idées, se commenter, on peut arriver à  mettre en place un processus naturel de filtre, de valorisation, de co-construction qui serait fort pertinent.

Une autre remarque: pour arriver à  des résultats il faut libérer la créativité des salariés, l’inciter (éventuellement par des leviers financiers?) et donc accepter des discussions remettant en cause l’actuel, non dans un esprit de critique (au sens négatif du terme) mais dans une optique d’amélioration. Beaucoup reconnaissent le bien fondé de telles pratiques encore parfois à  l’opposé de la réalité des entreprises…mais peu ont le courage de passer à  l’action et dans ce sens l’exemple d’Air France est à  remarquer.

Pour les plus craintifs et les plus réticents à  un mode de management « libérant » le reservoir de croissance que constitue le vivier d’idées de leurs salariés je me contente ce citer les résultats enregistrés chez Air France: un taux de participation de 22 à  40% et des idées déjà  transformées en projet dont certaines permettront des économies de l’ordre de 200 000 dollars pour cette délégation régionale de la compagnie aérienne. Pour ceux qui ressentent dans leurs entreprises un manque d’implication des salarié je mentionne également que selon un sondage interne qui avait précédé ce projet, 80% des salariés pensaient que la prise en compte de leurs idées était essentielle.

Des démarches similaires ont été initiées chez Air France Cargo et Air France Industries.

Je rappelle, cerise sur le gateau, qu’Air France Mexique dispose même d’un blog. Ils ont vraiment l’air de vouloir avoir un temps d’avance sur tout…

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :