Mon avis a toujours été qu’en matière de ‘social sofware’ ce sont les attentes et les pratiques sociales des individus qui sont prééminents sur le système. Je ne disais pas autre chose dans mon billet sur l’alignement : l’outil n’est que conséquence de la composante humaine. Sans les comportements adequats l’intranet fait flop. Je ne le redirai jamais assez : c’est la fonction qui crée l’organe et pas l’inverse.
Alors avant de se demander ce qu’on va mettre en place, demandons nous surtout comment nous avons envie de fonctionner et quelles sont nos attentes.

Ce billet m’a été inspiré par la lecture de « Humanity beats the machines » sur Innovation Creators. Je suis totalement d’accord avec l’auteur…on parle de machines, de logiciels et on met trop souvent l’utilisateur au second plan du débat alors qu’il doit en être le centre.