L’intranet à  cerveau complet

intelligenceVous n’êtes pas sans ignorer que nous avons tous un cerveau droit et un cerveau gauche. Chacun nous servant pour un type d’activité spécifique. Et bien entendu nous avons tous une prédilection pour l’un ou pour l’autre, ce qui se ressent dans notre manière de fonctionner au quotidien. Nous nous servons bien sur des deux hémisphères, mais exploitons l’une mieux que l’autre, très rares étant les individus exploitant avec un égal bonheur l’un et l’autre.

C’est un sujet qui m’avait marqué à  une certaine période de mes études. En effet rien ne sert de construire des équipes de clones. Ne mettez que des créatifs et vous aurez de nombreuses idées, pas toutes réalisables, et un joyeux foutoire. Ne prenez que des adeptes des chiffres et du contrôle…votre projet sera bien géré mais faute d’innovation et de risque le mur vous attend au bout du chemin.

Lorsque l’on met en place une équipe, l’art consiste à  mélanger habilement les genres afin d’obtenir ce que l’on nomme une équipe à  « cerveau complet ».

Si l’on considère l’entreprise comme une grande équipe, force est de se rendre compte qu’elle a le don de moins bien utiliser ses ressources que chacun des individus qui la composent pris individuellement.

En effet l’entreprise a décidé depuis belle lurette de ne travailler qu’avec la moitié de son cerveau.

Quels outils existent aujourd’hui pour permettre à  l’entreprise d’utiliser son cerveau droit ? Aucun.

Pourtant c’est celui qui chez l’humain permet l’analyse globale, permet l’association au groupe, est le siège de la créativité.

J’aime évoquer ce que j’appelle la « face cachée de l’intranet« . Car il s’agit bien de comprendre qu’il n’est nulle question de démolir ce qui a été entrepris auparavant, mais d’exploiter totalement la richesse de l’entreprise. Une entreprise c’est des process et des hommes, l’entreprise a optimisé ses process mais oublié (sinon dans les discours) la richesse que peut lui procurer son capital humain. Sauf qu’arrive un moment où on a tellement tiré sur la corde d’un coté qu’il faut bien commencer à  donner de l’importance à  l’autre : il faut alors se tourner vers une terre que l’entreprise avait laissé en friches.
Nul besoin d’en dire plus, il vous suffit de vous référer pour la partie purement « outils » à  ce très bon billet de Jane McConnell qui a inspiré cette note (par contre j’aurais inversé le coté droit et le coté gauche du dessin). Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les équipes à  cerveau complet, allez donc sur le site du laboratoire de créativité de Bordeaux Ecole de Management pour télécharger « Managers : constituez des équipes à  cerveau total ! » d’Emmanuel Carré et Vincent Beurrier qui ont été mes maîtres en la matière (c’est le deuxième dans la liste en partant du haut).

Mise à  jour : le thème est à  la mode chez B-R-ENT également.

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :