Connecter les indvidus pour créer de la valeur : l’exemple de la banque

Sharing is caring!

Une des justifications de nouvelles pratiques « motorisées » par de nouveaux outils est la nécessité de connecter les individus. Je ne parle pas là  de leur donner la possibilité d’échanger mais de créer les préalables à  l’échange : fonctionnement par communauté, mise en place d’une relation qualitative afin d’obtenir des effets quantitatifs dans un second temps… J’avais d’ailleurs mis la main il y a quelques temps sur une étude Deloitte qui le disait de manière fort bien argumentée.

Aujourd’hui c’est McKinsey qui aborde le problème en abordant la question spécifique de la banque d’investissement, secteur sensible s’il en est.

Pamis les nombreuses choses intéressantes j’ai noté qu’un individu ne pouvait seul maitriser la complexité des produits et pratiques financières à  haut niveau et que permettre aux individus de s’organiser en réseaux de spécialistes pour y parvenir pouvait être source d’un gain considérable.

Mais pourquoi permettre aux individus d’être dans un contexte et avec des outils permettant de le faire eux-même alors que l’entreprise n’a qu’à  organiser cette mise en relation ?

Parce qu’il faut aller vite et que plus on mettra en action la ligne hiérarchique plus on perdra de temps. Parce que l’entreprise elle-même ne sait pas aujourd’hui identifier dans la foule de ses collaborateurs ceux qui planchent vraiment sur un sujet, que ces expertises restent donc le plus souvent locales et que l’entreprise dans sa globalité ne peut pleinement les exploiter. Parce qu’enfin, laisser le management seul organisateur des connexions entre individus (c’est une partie de son fonction mais il faut que les connexions les plus évidentes puissent se faire sans lui…) c’est le submerger alors même qu’il est prouvé que manager 12 collaborateurs c’est gérer plus de 24 000 intéractions…alors trouver la personne avec qui faire intéragir un membre de votre équipe parmi les milliers de collaborateurs répatis sur différents sites c’est mission impossible, surtout dans l’urgence, alors que si on met en place les bonnes pratiques avec les bons outils cela doit pouvoir se faire quasi naturellement la plupart du temps.

Sharing is caring!

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,798FansJ'aime
1,250SuiveursSuivre
69AbonnésS'abonner

Articles récents