Vous avez certainement entendu parler de Twitter, certainement l’application web 2.0 la plus stupide, la plus chronophage et donc la plus inutile que je connaisse.

Ceci dit, au quotidien il est toujours utile de savoir ce que font ses collègues. Pour ne pas les importuner, pour se rendre compte qu’on peut les aider… et réciproquement de « prévenir » afin qu’on ne me dérange pas dix fois pour la même raison. Comme les indicateurs d’état sur les messageries instantées internes mais orienté « activité » : « je suis sur le dossier truc », « je cherche quelqu’un qui s’y connait sur… », « metro en panne, 10 minutes de retard pour la réunion »…

Bref cela peut avoir du sens, favoriser la réactivité…reste à  bien le cadrer afin d’en faire une pratique productive.

Tout cela pour vous dire qu’il doit bien y avoir une utilisation intelligente à  cet outil. J’ai un twitter « privé » consacré à  mon écosystème personnel mais peu intéressant à  suivre pour qui s’imaginerait y trouver quoi que ce soit d’intéressant. Par contre il m’arrive d’avoir une idée qui me passe par l’esprit, une réflexion, une question, mais sans que ça vaille la peine d’écrire une note ici.

Par contre j’ai dans mes contacts des personnes qui relaient des informations via leur twitter et qui me permettent de mettre la main sur des publications ou des idées…

Ayant envie de creuser davantage la question, je crée un compte twitter « pro », mes notes et bookmarks y seront relayées…de même de mes pensées « à  chaud » lorsque j’y penserai. Ca peut peut-être même créer un peu plus de proximité. Je ne sais pas ce que ça va donner mais j’essaie.