Bill Gates et la seconde décennie du numérique

Sharing is caring!

2229172616_a2e56cc3ee_m.jpgJ’étais hier invité du MEDEF pour assister à  une intervention de Bill Gates. Auditorium plein, retransmission live dans des salles attenantes, notre jeune futur retraité fait toujours recette. Il venait nous présenter sa vision de ce qu’il appelle « the second digital decade, où, pour faire simple, comment l’outil informatique va encore davantage révolutionner notre vie dans les années à  venir.

Tout commence par l’évolution de sa vision. Aux débuts de Microsoft, son objectif était beaucoup plus modeste : rendre l’informatique accessible à  tous et non plus aux seules grosses entreprises. Et permettre à  chacun d’utiliser les ordinateurs au moins dans le cadre de son travail. Cela peut prêter à  sourire aujourd’hui mais cela prouve l’avancée réalisée depuis le début des années 80. L’ordinateur avait vocation à  être utilisé isolément par des individus pour des travaux individuels. Aujourd’hui le périmètre à  évolué : l’objectif est de connecter ensemble tous les individus et les informations entre eux. L’avenir est là .

Car voilà  ce qui change : la connexion. L’individu isolé avec sa machine n’est plus, il fait désormais partie d’un réseau et exister seul n’a plus de sens.

S’en suit une longue démonstration sur ce qui change dans nos vies comme dans notre travail, et ce qui va changer encore davantage à  l’avenir. En ce qui concerne le monde de l’entreprise je le rejoins encore sur nombre de notions : ce qui compte c’est d’identifier les expertises, à  partir d’éléments factuels, des documents qu’ils ont publié. L’informatique d’entreprise va avoir de plus en plus de gérer la communication entre les individus. Plus encore, de la faciliter. Guère évident à  l’heure où l’on continue à  limiter l’usage de l’outil informatique et brider des utilisations pertinentes de peur de voir surgir une utilisation qui ne l’est a priori pas. Mais passons…

La manière dont les entreprises vont communiquer avec leurs salariés et de la manière dont les salariés vont communiquer entre eux va donc profondément évoluer. Une tendance encore renforcée par le fait que tous nos appareils seront désormais connectés au net et que la mobilité sera au coeur de nos activités. Là  encore un constat indéniable que je rejoins : on ne pourra plus longtemps faire vivre les échanges en vases clos et déconnecter les salariés de leur entreprise et du monde extérieur dès lors qu’ils passent la porte du bureau. Déjà  que certains sont coupés du monde extérieur au sein même de leur entreprise…

Je passerai sur l’aspect plus « vie quotidienne » de sa démonstration pour me livrer à  quelques constats.

La démonstration des outils de la « communication unifiée » même teintée d’un brin d’amateurisme un peu surprenant pour des pros comme MS a largement fait sourire dans la tribu des blogueurs présents, qui pour la plupart échangent à  longueur de journée via des terminaux divers, partagent des documents, travaillent ensemble sur un tableur… bref se sont déjà  appropriés ces outils. Décevant ? Non, car je pense que pour les 3/4 des participants ils s’agissait encore du monde de demain qu’ils peuvent avoir du mal à  appréhender quand c’est déjà  le quotidien de certains. Un Digital Native aurait été présent qu’il nous aurait dit « mais c’est has been tout ça ». En attendant cela nous permet de mesurer le fossé qui existe entre la réalité des uns et celle des autres et, plutôt que d’en sourire, travailler à  combler ce fossé qui est plus psychologique que technique car c’est de la performance des collaborateurs qu’il s’agit.

Corolaire également de ces évolutions : les outils deviennent user centric. Entendons par là  qu’ils s’adaptent à  la fois à  l’utilisateur, à  l’utilisation, au contexte (ordinateur / téléphone, au bureau, chez soi, en mobilité…). Là  encore du chemin reste à  parcourir et le « one size fits all » a définitivement vécu. Constat unanime mais changement qu’il faudra tout de même mettre en place. Et là  encore la technique ne résout pas toud : c’est toute la philosophie de l’IT d’entreprise qui va devoir se mettre au goût du jour.

Bref je ne pense pas avoir appris grand chose, mais comme je le disais, ce genre d’intervention est essentiel pour les 90% de décideurs qui sont en recherche de convictions sur les décisions à  prendre pour préparer demain.

En tout cas si je devais formuler une conclusion : dans un monde qui évolue si vite et en termes d’outils utilisés et d’usages développés grâce à  ces technologies, l’entreprise ne peut rester à  l’écart et va devoir adapter et ces outils et ces usages. Le contraire est tout simplement inenvisageable.

Des photos ici par le MEDEF, ici mes propres images.

Et la vidéo de l’intervention pour ceux qui n’y étaient pas.

Sharing is caring!

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,794FansJ'aime
1,257SuiveursSuivre
74AbonnésS'abonner

Articles récents