Article précédentlinks for 2008-03-02
Article suivantlinks for 2008-03-03

Etude sur MIT sur la productivité : du mail au maillage

Sharing is caring!

Le MIT center for Digital Business a produit il y a quelques temps une étude sur la productivité des travailleurs en rapport à  leur utilisation des outils de communication.

Je vous renvoie à  cette note pour en savoir plus, pas besoin d’en ajouter sur les données brutes. Cela m’inspire toutefois de nombreuses interrogations…

A propos du mail tout d’abord. Ce que je comprend à  travers les lignes c’est que ceux qui accèdent à  beaucoup d’information ont un coup d’avance sur les autres. Par contre on en évoque pas les limites : à  force de recevoir de l’information on ne peut plus se concentrer sur rien. D’où l’intérêt de basculer vers un système où l’individu tire l’information à  lui plutôt que recevoir une masse d’information avec un rapport signal bruit élevé. L’étude le reconnait indirectement :  le multitasking a une limite. Soit mais comment s’en affranchit on alors ? Justement en travaillant sur des outils de réseaux sociaux qui permettent de rendre disponible l’information, libre à  chacun d’aller puiser ce qui l’intéresse et ne recevoir que l’information désirée d’une part, et permettent de mettre en oeuvre des mécanismes de « social search » d’autre part. Car ce qui n’est pas mentionné c’est le rapport signal bruit du mail qui en est la principale limite.

On y apprend aussi que les discussions par email se produisent plus entre ceux qui ont des choses en commun. d’où l’importance de mettre en place des outils permettant aux personnes de s’identifier, d’indentifer des problématiques communes, des pôles d’intérêt communs.

En fait ce que je retiens principalement m’a été suggéré fort involontairement par Emilie Ogez sur Savoirs en Réseau. Parlant du premier point que je soulignais elle écrivait « un travailleur est d’autant plus productif qu’il est maillé, car plus on est maillé plus tôt il reçoit l’information de ses pairs. » Par « maillé » elle voulait bien sur dire « recevait des mails » mais je me suis amusé à  prendre la chose différemment.

Si, par « maillé » on comprenait  « faire partie d’un maillage, d’un réseau » ? Autant la version « mail » me semble  être en phase avec la situation actuelle avec les limites que cela comporte, autant la version « maillage réseau » me semble davantage correspondre aux besoins à  venir.

Sharing is caring!

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.
1,796FansJ'aime
1,253SuiveursSuivre
72AbonnésS'abonner

Articles récents