Je viens de lire avec intérêt cet article, relatif à  la puissance des réseaux interpersonnels. De manière rapide, on y dit que les individus vont de plus en plus être attirés par des villes offrant un énorme potentiel de networking et d’intéractions afin d’utiliser au mieux leurs talents donc d’en maximiser la remunération.

Il conclut ainsi :

« Je voudrais soumettre une hypothèse : la capacité d’une région à  innover peut être mesurée par le nombre de réseaux formels et informels qui créent la possibilité de créer des opportunités au travers du plus grand spectre social possible. Plus ce réseau sera riche et dense, plus les idées pourront se diffuser, plus on verra d’idées créatives émerger spontanément et plus les gens pourront rapidement convertir l’innovation en opportunités de business ».

Alors bien sur, la chose est vue à  travers du prisme du développement économique régional mais je pense qu’on peut le transposer aisément au monde de l’entreprise. Ce qui revient à  dire que les talents iront de préférence vers des entreprises offrant en interne et dans leurs échanges avec leur écosystème cette capacité à  fonctionner en réseau et à  créer rapidement de la valeur par la multiplication des échanges, la confrontation des idées et la possibilité d’aller très vite de l’idée au projet.

Qu’en pensez vous ?