J’évoque souvent des enjeux de performance organisationnelle pour conclure à  la nécessité de rendre l’information totalement disponible à  tous, où qu’ils se trouvent et sur quelque terminal que ce soit, d’utiliser d’autres technologies que l’email pour toutes les discussions qui ne sont pas d’ordre strictement privées, bref, de faire en sorte que chacun construise sa propre supply chain d’information plutôt que d’être la victime d’un raz de marée d’information inutiles et devoir se battre à  la fois contre l’organisation et le temps pour trouver l’information utile.

Mais la pratique montre également d’autres bénéfices, très concrets également. C’est en suivant ces principes et en s’appuyant sur le RSS (vous savez, cette technologie que nombre d’entreprises peinent à  utiliser, voire que les DSI combattent) que Wallem, une entreprise de transport, a fait baisser sa facture pétrolière de 8% ce qui représente la bagatelle de 400 millions de dollars.

Je précise bien que le gain n’est pas du à  la possibilité d’échanger davantage à  distance sans se déplacer : il est bel est bien du à  un meilleur accès à  l’information pertinente c’est à  dire non pas celle qu’on met à  disposition des salariés en présumant de leurs besoins et en décidant arbitrairement ce qui doivent savoir et ne pas savoir, mais celle dont ils ont effectivement et réellement besoin pour travailler et prendre des décisions au quotidien.

Bien sur il s’agit d’une entreprise de transport donc l’impact se voit au niveau pétrole. En fonction du secteur d’activité d’une entreprise il se déplacera sur d’autres postes. Mais une chose est sure : une information plus accessible et partagée impacte largement l’efficacité des process internes

Pour en savoir plus c’est ici.