Le jour ou les salariés trouveront des réponses au lieu de devoir les attendre

Je viens de tomber sur des chiffres très intéressants qui montrent que les salariés français utilisent finalement peu internet. Alors que dans les pays qui en font un usage plus intensif, l’outil est  «  »à  l’origine d’une part notable de la hausse des gains de productivité dans l’économie depuis le milieu des années quatre-vingt-dix« .

Je suis largement d’accord avec l’analyse qui en est faite : que ce soit pendant les études comme dans l’entreprise, on nous apprend à  attendre sagement que la solution tombe d’en haut plutôt que la trouver par nous même. Posture haute du sachant face à  élèves certainement pas dotés de capacité de jugement ? En tout cas c’est vrai que l’école ne nous apprend pas à  devenir des salariés efficaces.

Résultat on réplique le modèle dans l’entreprise. Comme c’est écrit fort justement ici, la notion de résolution de problème et la reconnaissance (dans les faits, pas dans les discours) de la valeur de capacité de jugement de l’individu sont totalement absents des modèles managériaux.

Ca n’est pas que l’école ou l’entreprise qui doivent faire des progrès, c’est les deux en même temps. Ou alors il sera de plus en plus difficile de faire face aux enjeux auxquels chacun est confronté au quotidien.

Deux solutions simples pour commencer : apprendre aux étudiants à  se construire leur propre supply chain d’information et trouver ce qui est pertinent pour eux (c’est possible…et certains le font déjà  fort bien). Et pour les managers, même lorsque vous avez la réponse, essayez de les faire deviner en mode déductif. Un peu de temps est nécessaire au début, mais afin de vous en faire gagner beaucoup plus par la suite.

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :