Nos flux d’information ont besoin d’un plombier


Web 2.0 Expo Europe 2008

La surcharge informationnelle a trois causes principales : la première vient de la dispersion de l’information sur une grande quantité d’outils ce qui impose au collaborateur de naviguer en permanence en espérant afin d’être certain de ne pas passer à  coté de quelque chose, la seconde vient du caractère subit du flux d’information qui tombe comme une cascade sur les épaules du collaborateur, en vrac, lui imposant un fastidieux travail de tri et de priorisation sans compter le temps nécessaire à  la renconcentration après chaque interruption due au flot d’emails, et enfin un fossé enorme entre l’information reçue en fonction de ce qu’on veut vous dire et l’information subjectivement utile dont la recherche fait perdre des minutes précieuses.

Il m’arrive de rêver de voir arriver en entreprise ce qui est à  notre disposition sur le net. Je m’explique : des millions de sources d’information (sites, blogs, micro-blogs,plateformes diversses) dont les contenus partent en quelque sorte dans la nature via fils RSS et autres APIs pour se retrouver dans un espèce de pot commun dont, via des recherches des des mots clés, des auteurs etc… j’extrais les flux qui m’intéressent moi et les consulte dans un outil unique, classés selon mes priorités du moment et le temps dont je dispose, de manière volontaire, en maitrisant ce que je consulte plutôt qu’en étant bombardé.

Pour illustrer cela j’utilise souvent la comparaison entre être sous une cascade et prendre une douche avec plusieurs petits jets massants. Au lieu de subir la violence d’un débit unique fort et non maitrisé je régle chaque jet à  la puissance et dans la direction qui me convient et à  la douleur succèdent confort et relaxation.

Cela nécessite bien sur d’ouvrir un peu les yeux et de se pencher sur la notion de flux d’information, de gouvernance, et raisonner en terme de market place et de supply chain d’information personnelle plutôt qu’en terme d’arrosage massif et inéfficace.

Pour ceux que la thématique intéresse je vous suggère d’avoir un oeil sur l’intervention de Stowe Boyd lors de la prochaine Web 2.0 expo et intitulée « Better Media Plumbing for the Social Web » afin de se familiariser avec ces nouvelles logiques et ces nouveaux enjeux et commencer sérieusement à  se demander comment ces nouvelles manières de vivre l’information transformer la manière d’échanger au sein de l’entreprise dans les années à  venir.

Il n’est pas en effet concevable qu’il existe deux mondes, celui du grand public et celui de l’entreprise, (composés par ailleurs des mêmes individus), avec deux conceptions totalement radicales opposées des flux d’information, séparés par un mur. Et il n’est pas plus imaginable que ceux qui sont d’un coté du mur oublient d’un seul coup ce qu’ils sont et la manière dont ils agissent quand ils passent de l’autre coté du mur pour rentrer chez eux le soir.

Par ailleurs si vous désirez assister à  la web 2.0 expo, allez donc récupérer votre code de réduction ici.

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :