Bookmarks du 10/06/2008

  • Part 1 is a description about what is credit. The core idea is that the natural reality of sound credit is that it is not transactional but social. If sound credit is indeed as I say social in nature, then there will be a way to deploy social software to create a better alternative.

    tags: credit, P2Plending, bank, bank2.0, socialsoftware, socialnetworks

  • When your employees know that your customers hate your company it can turn any work place into a toxic cesspool of dissatisfaction. Who wants to work for a company that is always seen as doing wrong and having to justify oneself?
    […]
    By using social media you break down the wall, or at least punch holes in it so people can see through, remember to succeed with social media you need to act like a human, not a corporate robot. Below are my thoughts on how using social media will effectively addresses each one of Hertzberg’s motivation factors.

    tags: engagement, motivation, socialmedia, humanressources

  • Le blog Read/Write Web a eu la gentillesse de publier un compte-rendu de la conférence Office 2.0 qui s’est déroulée ce mois à  Boston ( Office 2.0 Day 1 et Office 2.0 Day 2). Plusieurs tendances lourdes semblent émerger ou se confirmer.

    tags: office2.0, saas, projectmanagement2.0, videoconferencing, enterprise2.0, innovation

      • L’avantage sur les coûts est significatif. Exemple avec une société de 150 personnes qui a investi 1,5 M $ dans une plateforme Siebel alors qu’une autre ayant déployé SalesForce sur 130 personnes ne débourse que 140K$ par ans.
      • Les meilleurs candidats au modèle SaaS sont les sociétés technologiques, les sociétés de service et les sociétés à  forte croissance / saisonnalité
      • Un modèle de gestion de projet fédérée où chacun s’organise comme il le souhaite (avec ses outils), le système se charge alors de syndiquer les données et informations ;
      • Des interfaces et outils très simples à  utiliser permettant d’alléger la charge de travail administrative du chef de projet (manipulation de nombreux fichiers, gestion des versions des documents, time sheet€¦) et de se concentrer sur de la vraie gestion de projet (les aspects humains).
    • Un des enseignements était que les webcam ne sont plus un frein et que les télé-conférenciers s’expriment généralement plus librement dans la mesure où ils sont dans leur environnement (leur bureau) et qu’ils ne sont pas perturbés par le langage corporelle ou l’attitude des autres.
Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :