Techno-alphabétisation des séniors : vers un tutorat inversé ?

Je vous avais parlé il y a peu d’une intiative d’Unilever qui avait laissé les coudées franches à  une jeune recrue dynamique afin de faire rentrer peu à  peu de nouveaux outils dans l’organisation (et le tout à  l’initiative du DSI s’il vous plait). Dans le même order d’idée j’avais suggéré l’idée d’un double tutorat.

Dans le même ordre d’idée, Frédéric Soussin propose de généraliser le recours aux juniors pour sensibiliser leurs ainés. Je dis bien sensibiliser car comme Frédéric je ne crois pas au passage en force et pense qu’il s’agit surtout d’un champ des possibles à  découvrir. On ne peut pas reprocher aux seniors de ne pas utiliser des choses qu’ils ne connaissent pas. (Merci à  Olivier pour la vidéo)

J’ajouterai un second point quitte à  tirer le maximum d’une telle démarche. Les jeunes ont une réelle maitrise des outils mais connaissent peu, et c’est normal, les enjeux opérationnels de l’entreprise. Ils sont d’ailleurs parfois mal à  l’aise quand il faut retranscrire professionnellement leurs pratiques personnelles. J’en reviens donc à  mon idée de départ : découverte des outils contre découverte pratico-pratique des problématiques de terrain et d’organisation. Du vrai gagnant gagnant qui permet en plus d’améliorer l’accueil et le « ramp up » des nouvelles recrues.

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :