De retour…

5 mois sans rien écrire ici, certains se demandaient si j’étais encore vivant. Donc effectivement oui je le suis et ce billet est l’occasion de prendre un peu de recul alors que je me remets progressivement en route pour une publication régulière ici.

Vous dire que ne pas écrire ici pendant 5 mois m’a manqué serait mentir, tout autant que prétendre que j’ai suivi avec attention les sujets liés à la transformation digitale entre temps. Bref j’ai pris 5 mois de vacances par rapport à mon blog « pro » (et seulement par rapport à lui car niveau travail c’était plutôt l’inverse) et été me divertir sur des sujets davantage orientés loisir.

14 ans avec une régularité de métronome ça fait beaucoup. Voire trop. D’ailleurs pour la plupart d’entre eux les gens que j’aimais lire et suivre lors de mes début ont raccroché depuis longtemps ou en tout cas écrivent sur des sujets qui n’ont plus grand chose à voir avec leur activité professionnelle et je finissais par me sentir un peu seul.

Ensuite quand on parle du lien entre les gens, les entreprises et la technologie, les sujets ont pas mal changé ces dernières années. Pas forcément pour le meilleur. Quand, lorsque vous dires « transformation digitale » ou « digital » on vous répond dans 95% des cas « ah tu es dans le marketing » ça veut bien dire quelque chose. Et ça explique pourquoi ce qu’on appelait la transformation digitale n’a pas eu lieu, ou pas de la manière dont on l’attendait, ni où on l’attendait.

On est loin des premières promesses du web lorsque où prévalait l’idée, un peu survendue je l’admets, que la technologie allait devenir un formidable levier d’intelligence collective. Aujourd’hui les réseaux sociaux sont devenus une poubelle (n’empêche qu’arrive encore qu’on trouve de l’or égaré dans une décharge) et le web a failli à sa mission. Ca n’est pas moi qui le dit mais son créateur, Tim Berners Lee. Quand on passe de l’intelligence collective à un monde vendu aux marchands du temple et autres voleurs de données personnelles il ne fallait pas attendre autre chose.

Pour résumer l’histoire je dis souvent qu' »au départ il y avait les amis et les conversations, puis la sérendipté et la découverte des gens fantastiques. Puis c’est devenu mainstream, le web a commencé à ressembler au monde réel (parfois en pire) les marques sont arrivées, les influenceurs ont remplacé les thought leaders, on a fait des vidéos au lieu d’écrire des articles de fonds et le réseaux sont devenus le terrain de jeu des bonimenteurs, des menteurs et des écorchés vifs. Là tout est parti de travers et comme ça n’était pas assez devenu la zone comme ça on s’est mis à jouer avec la data. ». Fermez le ban.

On est passé de problématiques d’usages à des problématiques d’éthique et je ne suis pas certain que derrière des discours de façade marques, médias et grandes plateformes en aient saisi les enjeux ou aient d’ailleurs envie de s’en saisir.

Avais-je envie de continuer dans ce contexte ? Bien sur que non. Avais-je envie de revenir aux basiques à savoir les entreprises, les Hommes et la technologie seulement lorsqu’elle est nécessaire ? Bien sur que oui.

Je vais donc opérer un sévère recentrage de ligne éditoriale (qui avait pu virer un peu trop « digital&techno » en fonction des sujets du moment) ce qui va me demander pas mal de travail en back office pour redonner du sens aux catégories, ranger tous les articles où ils doivent l’être histoire que tout soit bien propre (c’est mon coté control-freak, je ne sais pas travailler dans un environnement mal rangé ou tout n’est pas parfaitement calé). Bon après c’est ma cuisine interne mais je voulais juste vous expliquer pourquoi le démarrage allait être lent.

Nouveaux sujets, sujets qui disparaissent, du recul, beaucoup moins voire quasiment plus de digital et de techno car ça n’est définitivement plus le sujet. Et plus de sujets qui parlent à l’entreprise, au gens et à la société (dans l’ordre que vous voulez) car le vrai enjeu a toujours été là même si tout a été fait pour qu’on regarde ailleurs.

Bref après m’être absenté pour prendre l’air et écrire ailleurs sur d’autres sujets (mais avec un coauteur pour une fois) je reviens en pleine forme. Je ne sais pas si Tim Berners Lee arrivera, comme il le veut, à refaire du web ce qu’il aurait du être mais par contre ce blog revient (quasiment) à ses thématiques d’il y a 14 ans.

Vive 2019.

Photo : rentrée des classes De AmazeinDesign via Shutterstock

Bertrand DUPERRINhttps://www.duperrin.com
Head of Employee and Client Experience @Emakina / Ex Directeur Consulting / Au croisement de l'humain, de la technologie et du business / Conférencier / Voyageur compulsif.

Derniers articles

Vous avez aimé ce billet ? Suivez moi sur les réseaux sociaux :