Links for this week (weekly)


  • Concrètement, « le temps de travail des Français est de plus en plus morcelé. Dominés par l’informatique et les télécommunications, les salariés sont sollicités en permanence par la messagerie interne, les messages instantanés, les appels téléphoniques, les SMS et toutes sortes d’alertes. »

    tags: interruption interruptivity email socialnetworks work interactions

      • 93,3 % des Français passent plus de 4h par jour sur leur ordinateur (70 % + de 6h)
      • 70 % déclarent utiliser leur ordinateur pour gérer leurs affaires personnelles au bureau
      • Plus d’1 Français sur 2 se connecte à des réseaux sociaux durant ses heures de travail 
      • Près d’1 message sur 3 revêt un caractère non professionnel
      • 75 % avouent interrompre leur travail pour regarder le contenu d’un nouveau message qu’ils viennent de recevoir
      • Pour plus des deux tiers des Français, ce qui est urgent passe avant ce qui est important, et 25 % des sondés estiment ne travailler que dans l’urgence
    • Le travail devient une interaction

      Bien entendu, être interrompu à cause d’un contact (peu importe le moyen) n’a rien d’exceptionnel au travail, et est même recommandé. Cela fait partie du travail en somme. « La conclusion de notre étude est simple mais d’une portée étonnante : l’entreprise est de moins en moins un lieu de production au sens classique du terme. Le travail devient une interaction, un échange, un dialogue permanent. L’entreprise favorise et exige cette interactivité dont elle fournit les outils. Cette évolution est profonde et pourrait bien changer fondamentalement notre relation au travail, son organisation et ses valeurs » commente ainsi Jérôme Anrès, PDG de Sciforma.

  • “A panel of CIOs, academics and industry experts has urged IT departments to adapt or risk falling foul of business. The panel, comprising speakers who will be presenting at the 360°IT event later this month have warned that IT departments could become extinct if they are unable to support technology-savvy users using their own IT rather than corporate-approved systems.”

    tags: CIO IT ITdepartment security consumerization risk riskmanagement

    • He says, “In the public sector, there is a belief that you can control information. In social media there is very little control. We need situation awareness.”
    • All technology needs to be secured, not locked down
    • In practical terms, Longbottom recommends that the business defines a risk profile then builds a taxonomy for the information it creates and uses.
    • The consumerisation of IT will mean these standards need to be granular, such as approving the iPhone or Android application programming interface, rather than stipulating a corporate IT-approved product like Internet Explorer.
    • For instance if it takes 15 minutes to log onto a virtual private network (VPN) and the VPN is used every day by 100,000 staff, the real cost to the business is 25,000 hours or 2.85 man years.

Posted from Diigo. The rest of my favorite links are here.

Head of Employee and Client Experience @Emakina / Former consulting director / Crossroads of people, business and technology / Speaker / Compulsive traveler
169FansLike
12,400FollowersFollow
17SubscribersSubscribe

Recent Posts